Location de bureaux Paris



Les bureaux d'activité dans la capitale ou dans la proche couronne sont très chers et nécessitent une réflexion avant de s'engager. Durée, lieu, accessibilité, surface sont d'autant de critères à prendre en compte avant de se lancer dans la signature d'un contrat de location.



Durée du bail et principe de location de bureaux équipés



Généralement, un bail commercial peut être d'une durée de 3, 6 ou 9 ans. Il est cependant possible de résilier le bail tous les 3 ans. Le locataire a alors un préavis de 6 mois à respecter, sauf si le propriétaire accepte de réduire ce délai ou si une situation exceptionnelle est mise en avant.



Pour les auto-entrepreneurs et les très petites entreprises, il est possible de louer un bureau équipé à la journée, permettant ainsi d'obtenir les mêmes prestations mais pour une très courte durée. Ces bureaux équipés sont parfois accompagnés de services supplémentaires comme des salles de réunion ou d'un standard téléphonique. Ce type de location ne nécessite pas de bail.



Bien souvent, pour des entreprises dont les besoins en surface sont importants, mieux vaut opter pour un bail classique 3/6/9.



Le bail 3/6/9 et le bail précaire



Location bureau Paris

Dans Paris et dans la proche couronne, le bail 3 ans / 6 ans / 9 ans reste le plus répandu pour ce qui concerne la location de bureaux.



Le bail précaire quant à lui est un bail à courte durée. La durée maximum de location est de 23 mois et le préavis est négocié entre les deux parties. En cas de reconduction du bail à la fin de cette période, l'entreprise sera amenée à négocier un bail 3/6/9.



Le bail précaire est souvent utilisé pour les petites entreprises en expansion, qui nécessitent d'obtenir des espaces supplémentaires ou un endroit plus approprié pour développer ses activités. Le manque de perspective quant au choix de s'implanter durablement à cet endroit ne permet pas aux chefs d'entreprise de rester 3 ans dans le même lieu.



Les charges, le loyer et les prestations



Un loyer d'entreprise est souvent indiqué hors charge. A Paris, ces dernières peuvent vite grimper et devenir problématique pour les jeunes entreprises en manque de trésorerie. A la signature du bail, il est bon de signaler quelles seront les charges induites aux activités et s'assurer que ces charges peuvent être supportées par l'entreprise.



Les charges comportent bien souvent l'électricité, le chauffage (parfois central avec clé de répartition), le ménage, les prestations diverses (sécurité, entretien des installations...). Les chargent peuvent parfois atteindre jusqu'à 40% du loyer, surtout dans l'hyper centre de Paris !



Des charges de copropriété sont également possibles en fonction du lieu d'implantation du bureau. Ces charges sont à prendre en compte dans la comptabilité de l'entreprise afin de s'assurer que cette dernière puisse la supporter.



Pour le loyer en tant que tel, dans Paris, il faut compter jusqu'à 500 € HT par m² par an dans les quartiers les plus prisés (centre, proche RER, Métro ou lieux touristiques). Cela peut descendre à 300 € par m² dans les endroits les moins prisés (19ème arrondissement).




Plus d'infos :

ch be lu ca